« J’arrête la pilule » de Sabrina Debuscat

Le livre dont tu as besoin pour prendre ta contraception en pleine conscience. Alors oui, lire des vérités ça peut faire mal et surtout ça peut faire peur. Mais fermer les yeux sur les problèmes c’est les tolérer, les accepter, voir ça peut empirer le problème. Alors voilà, on en est là. A devoir nous renseigner sur ce que nous consommons et sur ce que les professionnels nous conseillent…

 

La peur des vérités

Ce livre, je l’ai depuis 1 an. Je l’ai acheté à sa sortie. Une pulsion. Et puis, j’en suis restée là. J’avais peur de le lire. Peur d’apprendre des choses qui me seraient intolérable. Comme tout, il suffit du déclic…

J’ai ouvert ce bouquin début Août 2018. En le refermant, j’ai pris mon dernier comprimé et depuis plus rien. Mon corps agit naturellement (Je t’invite à suivre mon Journal Post Pilule en podcast).

Je ne vais pas te mentir. Les vérités que tu liras te ferons passer par différents sentiments. J’en ai pleuré de rage, de colère. Pourquoi ? Mais parce que j’en ai marre que l’on ne se préoccupe pas du bien-être féminin. Parce que j’en ai marre que nous, femmes, passions au second plan, pour tout. Parce que j’en ai marre de cette pression envers la pilule/la contraception hormonale. Parce que ça me rend malade de me dire que pendant presque 10 ans, j’ai avalé un médicament prescrit par un médecin qui m’a fait du mal (cf. les effets secondaires qu’on adore). Bref. J’ai la haine contre ça. Et c’est ce sentiment qui m’a traversé durant toute ma lecture.

Citations

Je vais te citer trois passages. Ils sont loin de résumer le livre mais je dirais que ce sont ceux qui m’ont le plus parlé.

« Les femmes restent impliquées dans 90% des usages contraceptifs »

Concernant des tests effectués dans les années 1950 pour une pilule pour les hommes :

« Sa pilule fonctionne avec succès mais un participant voit ses testicules réduire légèrement de taille et l’on arrête les essais »

Concernant la maladie que j’ai… :

« Le pilule multiplie également par cinq les risques de déclencher une maladie de Crohn […] »

Pour résumer

L’autrice a fait un travail incroyable de recherche et d’analyses. Le livre est complet, très bien écrit et se lit vite. C’est le livre que tout le monde doit lire. Et je dirais même, surtout les hommes qui se dégagent bien trop souvent de cette responsabilité.

A la fin de l’ouvrage, Sabrina Dubuscat énumère les différents moyens de contraceptions existants avec leurs risques, leurs effets secondaires et leurs efficacités.

Quelques liens

J’arrête la pilule, Sabrina Debusquat, Éditions Les Liens qui Libèrent , 2017, 304 pages

Ma note : 20/20

As-tu lu ce livre ? Qu’en as-tu pensé ?

Partager cet avis sur Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *