Lecture #1 : Entre deux mondes d’Olivier Norek

Un livre et un auteur qui fait sensation. Alors comment résister à l’ouverture de ce roman pour découvrir tout ce qu’il recèle ? Olivier Norek avec « Entre deux mondes », nous plonge dans une histoire émouvante, dure et profondément humaine.

De quoi parle ce roman ?

En ouvrant « Entre deux mondes » je pensais découvrir un thriller ou un polar. Mais ce n’est pas ça que j’y ai découvert. J’ai lu une histoire pleine d’humanité sur un sujet dur et important. Dans une époque et un pays comme la France dans lequel la gestion des migrants est tabou. L’auteur lui-même décrit ce roman comme un ovni.

J’ai écouté diverses interviews de l’auteur pour tenter de comprendre la profondeur de ce livre. Dans une de ses interviews, il parle d’une volonté de marquer ces événements à Calais dans l’histoire, pour que l’on puisse prendre conscience de la situation plus tard, et qu’on regarde ce qui a été fait.

Je l’ai trouvé profondément juste et pour cause, Oliver Norek sait de quoi il parle. Ancien lieutenant de police dans le 93, il a enquêté et s’est renseigné longuement sur la Jungle de calais avant de se plonger dans l’écriture. Il a vécu trois semaines dans ce camp afin de pouvoir retranscrire au mieux la situation de tous ses migrants, fuiant des pays en guerre et se retrouvant bloqué à Calais. Il a suivi la police de Calais pour comprendre la difficulté de leur cas. On y apprend que les policiers mutés à Calais sont contraint d’y rester, ils ne peuvent demander aucune autre mutation. Cette décision a été prise avec la création du camp et la mise en évidence des problèmes qu’ils suscitaient.

Mon avis

Premier roman de cet auteur pour moi, la plume d’Olivier Norek est très agréable, fluide. On enchaîne les pages sans s’en rendre compte. On est pris très rapidement dans l’histoire.

J’ai apprécié la manière dont le sujet, aussi difficile soit-il, a été traité. Oliver Norek a été juste jusqu’au bout de son roman. J’y ai vu la mise en perceptive des différentes difficultés lors de l’arrivée de migrant : que ce soit pour ceux qui fuit un pays en guerre, ceux rester sur place, ceux arrivant dans un camp de migrant, pour la police, les civils, l’état, les touristes, l’économie, etc. En un livre de moins de 500 pages, l’auteur évoque des difficultés de manière intelligentes et surtout, sans culpabilités. On y découvre la dure réalité des camps et des services de polices qui doivent gérer la situation.

Je ne sais pas comment trouver les bons mots pour que vous lisiez ce roman. C’est une histoire touchante, juste et profondément réelle. Un livre que je recommanderai, c’est certain.


Ma note : 19/20

Me suivre sur Livraddict

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.